Basé à Bruxelles, l'Atlantis Institute est un think tank indépendant réunissant des intellectuels francophones issus d’horizons divers. Européen, libéral et convaincu que l’Etat de droit et la démocratie sont des modèles universels à promouvoir activement dans toutes les régions du monde, il préconise une gouvernance mondiale plus saine et réellement efficace.

Interpellé par la souffrance humaine, révolté par l’indifférence dont elle fait trop souvent l’objet, suspicieux à l’endroit des multiples discours qui, gorgés de bons sentiments, se contentent d’appeler à la bonne volonté et au dialogue, l'Atlantis Institute soutient résolument toute initiative favorisant l’application effective des droits de l’homme dans les pays qui en sont dépourvus.


Aux yeux de beaucoup, le libéralisme est l’idéologie dominante. Cette idée est doublement erronée. Première erreur: le libéralisme n’est pas une «idéologie». C’est une doctrine. En effet, une idéologie est un système théorique, dogmatique, fermé et figé. Le libéralisme est, au contraire, une doctrine empirique, argumentée, ouverte et évolutive. Cette souplesse explique d’ailleurs sa pérennité. Seconde erreur: le libéralisme n’est pas une idéologie «dominante»: dans le champ intellectuel, c’est probablement la doctrine la plus contestée et la moins défendue.

La Tradition de la Liberté, ouvrage de Corentin de Salle, entend attester de la complexité et de la richesse de la tradition de la liberté.

Accueil
L’exception palestinienne
Par Joël Rubinfeld   
23 septembre 2011
rubinfeld.jpg

RTBF — La démarche posée par le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas auprès de l’ONU pour y gagner la reconnaissance d’un État consacre une anomalie que l’on pourrait qualifier d’«exception palestinienne», exception sans laquelle cette requête aurait été rejetée aussitôt présentée.

En effet, la résolution 242 de l’ONU adoptée en 1967 dans sa version anglaise reconnaît entre autres à Israël le droit à «des frontières sûres et reconnues». De même, elle ne lui demande pas de se retirer des territoires conquis durant la guerre des Six Jours, mais bien de certains d’entre eux dont l’étendue sera négociée entre les parties concernées.

› lire la suite
 
Accueil  |  Publications  |  Contact  |  Newsletter  |  Plan du site